SCPI, l'alternative à l'immobilier direct

Ce qu'on entend par SCPI ou la "pierre-papier"


Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier sont en général des sociétés d'investissement dont l'activité est consacrée à l'acquisition et à la gestion des immeubles qu'elles ont acquis. La souscription de parts peut se faire de manière directe par le biais des sociétés de gestion, de la banque ou bien à travers des contrats d'assurance-vie. A titre de propriétaire, les SCPI mettent les biens achetés en location et répartissent par la suite les revenus qui en découlent à ses associés, en proportion des parts souscrits par ceux-ci. La partie gestion concerne notamment la location de l'immobilier, son entretien et la gestion des frais relatifs aux travaux d'entretien et de maintenance. Les SCPI de rendement se tournent exclusivement vers les immeubles à usage professionnel. Elles assurent efficacement la régularité des revenus locatifs.


Les apports positifs d'un investissement dans les SCPI de rendement


En terme concret, l'intérêt d'un investissement par le biais de ces structures d'investissement de placements repose sur le rendement que l'on peut en tirer (ordinairement entre 4 % à 6 % ). D'un point de vue comptable et à la différence de l'immobilier d'habitation, on réalise de meilleurs rendements dans l'immobilier professionnel. Les frais d'entrée à débourser par l'investisseur ne sont pas totalement confinés, ce qui rend le portail de l'immobilier locatif d'entreprise accessible à tous. La diversification des placements, quant à elle, permet de minimiser les risques avec une garantie sur la régularité des revenus, une possibilité de défiscalisation de l'investissement, de revente des parts ou de réalisation de plus-values. Au niveau de la fiscalité, les Sociétés Civiles de Placement ne sont redevables de l'impôt sur les revenus collectés, les souscripteurs, quant à eux, sont soumis au régime fiscal des revenus fonciers. Ils sont assujettis à l'impôt sur la part de dividendes qui leur est versée.


Les risques associés à l’investissement en « pierre-papier »


Bien que minimes, les risques demeurent présents dans le cadre de tout investissement immobilier. Le montant des parts de SCPI et celui des revenus collectés peuvent varier selon l'état du marché locatif et la baisse continuelle des loyers ne joue pas en faveur des épargnants. Aussi, en cas de défaillance de l'établissement gestionnaire, la gestion de l'immobilier sera attribuée à une autre structure, avec un risque éventuel d'augmentation des frais.



1
0.0/5 pour 0 note
SCPI, l'alternative à l'immobilier direct

Thématique proche de SCPI, l'alternative à l'immobilier direct

Défiscalisation et investissement : loi Pinel
La loi Pinel, du nom du Ministre du Logement, de l’Egalité des Territoires et de la Ruralité,...
TEG erroné, est-il possible d'attaquer la banque ?
Il arrive parfois que se produisent des erreurs qui coûtent chers aux clients des banques...
Que penser du statut d'investissement lmnp ?
Le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) régente...